Test Megaman 4

février 8, 2014 dans Classique, Tests par Emmanuel

Test Megaman 4

 

Qu’est ce que Megaman 4 ?
Après les 3 premiers Megaman, qui semblaient avoir eu une évolution du style du jeu, Megaman 4 va faire de même : quelques nouveautés, un gameplay qui change un peu, de nouveaux ennemis, une nouvelle histoire.
Le jeu est sorti en décembre 1991 au Japon, et en 1992 pour l’Occident.
Dans ce Megaman, une nouvelle capacité a fait son apparition et servira pour énormément de jeux par la suite : Le Chargeshot.
Il y a aussi une petite histoire pour introduire de nouveaux personnages dans la série : il faut bien une petite ambiance qui ne se limite pas qu’aux personnages de base !

Les graphismes :
Agréable à regarder, le jeu dispose de graphismes détaillés. Certains niveaux gardent le style des premiers Megaman : des designs simples mais efficaces, qui gardent bien l’identité qu’il doit y avoir pour chaque stage.

L’histoire :
Un an après avoir battu Gamma dans Megaman 3, beaucoup pensaient que le Dr. Wily n’avait pas pu survivre à la destruction de sa base. Tout le monde pensait vivre en paix, mais le Dr. Light reçût un message d’un mystérieux scientifique russe nommé Dr. Cossack, lui disant qu’il voulait montrer qu’il était le plus grand génie de la robotique ! Il envoie alors ses robots à travers le monde pour tout détruire ! Megaman n’a pas le choix : il devra à nouveau combattre 8 robots, mais il a son ami Rush et une nouvelle attaque, le chargeshot, pour éliminer plus facilement ses ennemis !

Les musiques :
Les musiques de Megaman 4 ont été composées en partie par “BunBun” qui a travaillé sur Megaman 3. On retrouve le côté un peu électro-jazz (chacun le voit comme il veut). Le son peut paraître bizarre mais les musiques sont de bonne qualité, parfois relaxantes (thème de Toadman) sans être molles, parfois bien rythmées (thèmes de Diveman ou de Brightman). On appréciera donc la bande son qui nous accompagnera tout au long du jeu.

Le gameplay :
Le jeu voit sa principale différence avec les anciens jeux Megaman dans le bouton d’attaque : si vous restez appuyé un moment sur le bouton d’action, vous chargerez une attaque. A moitié chargée, elle enverra un coup moyen, mais le mieux est de la charger au maximum pour lancer un chargeshot puissant. Sans être trop puissant, le chargeshot enlève 3 barres de vie aux boss, alors que le buster normal ne leur en enlève toujours qu’une seule.
Pensez à bien varier entre le chargeshot et le buster : si vous êtes touché par un ennemi, le chargeshot ne disparaît pas et continue de se charger. Il est donc possible de l’utiliser au mieux !
Le slide est toujours présent : pratique pour aller vite, esquiver ou traverser certains passages où vous devez glisser.
Rush est également de retour avec ses capacités Rushjet et Rushcoil qui vont seront d’une grande aide par moments.
Un nouvel objet a fait son apparition : le “grappin”. Il vous permet de vous accrocher au plafond et d’atteindre des hauteurs difficilement accessibles même avec le rushcoil. Il vous faudra toutefois d’abord le dénicher vous-même dans l’un des stages du jeu avant de pouvoir vous en servir. A vous de le retrouver !

Le level design et la présence des ennemis sont corrects. Il y a du défi au niveau des plates-formes, des piques, des mouvements à faire pour se sortir de certaines situations. Les ennemis sont assez nombreux par moments et feront tout pour vous empêcher de progresser ! Entre des niveaux exigeants et des forces hostiles en présence, vous aurez de quoi faire dans les moments d’action !

 

Difficulté :
Le jeu peut sembler difficile, surtout lorsque l’on ne l’a jamais fait : il faut bien connaître les patterns (mouvements qui se répètent) des robots du Dr. Cossack, car beaucoup vous attaqueront sans relâche et certains font beaucoup de dégâts.
Bien dosée, la difficulté est l’une des qualités du jeu : il vous faudra avancer doucement pour ne pas vous faire prendre dans certains piège, mais aussi correctement vous servir de votre buster et votre chargeshot pour être sûr de sécuriser certains endroits grouillants d’ennemis. Les boss des final stages sont originaux et parfois difficiles aussi, sans toutefois être insurmontables.

Megaman 4 semble proposer moins de challenge que Megaman 3 mais a le mérite d’être très équilibré à ce niveau.
Les E-tank sont toujours présents et seront très utiles pour restaurer votre barre de vie quand vous serez en difficulté.

Conclusion :
Le jeu varie bien au niveau du gameplay. Parfois, il faut être rapide, parfois, prendre son temps mais être sûr de ce que l’on fait. Pas exagérée, la difficulté n’empêche pas Megaman 4 d’être accessible à tous (là où Megaman 3 pouvait sembler très dur, par exemple au niveau des Doc Robots).
Graphiquement, le jeu est agréable. Les Robot Masters ont un style d’élements bien particulier et leurs thèmes sont agréables à écouter.

Les + :
- Difficulté bien dosée et bon level-design
- Apparition du Chargeshot !
- Il y a maintenant 2 forteresses différentes !
- Une petite histoire via le nouveau personnage du Dr. Cossack
- Des armes efficaces et variées
- Une introduction sympathique

Les – :
- Quelques passages avec du lag (par exemple les carrés plates-formes chez Dustman)
- L’instrumentalisation des musiques n’est pas optimale, même si l’on ne fait pas trop la différence.

Megaman 4 est assez complet pour un jeu NES et le gameplay découlant du level-design rend le tout très agréable. De bonnes idées d’ennemis et autres vous prouveront que ce quatrième volume de la série Megaman n’est vraiment pas qu’un simple “jeu de plus” !

Note finale : 17/20

4 / 5 stars     

Lecteurs, cliquez ici pour donnez votre avis !


Submit your review
* Required Field