Test Megaman 6

janvier 7, 2014 dans Classique, Tests par Emmanuel

Test Megaman 6

Qu’est ce que Megaman 6?
Sixième épisode de la série, les megamans sur nes devenaient répétitifs mais ça ne les a pas empêché d’être des jeux de qualité, le tout était de trouver de nouvelles choses à ajouter aux nouveaux jeux! Megaman 6 est sorti uniquement au Japon et aux Etats-Unis, pas de chance pour les fans européens à l’époque!
Megaman 6 a un contexte assez particulier, chaque personnage reprend un style d’un pays-ethnie, exemple: vous avez tomahawkman, un robot indien armé d’une hache tomahawk et qui vient des Etats-Unis, Plantman, est un robot fleur à l’allure exotique et vient d’amérique du sud, Knigthman est un robot chevalier armé d’un boulet à pique, et il vient de grande bretagne etc….
Megaman sera doté de transformations avec Rush, ce qui changera un peu le gameplay. Les musiques et le reste, font que ce jeu, reste encore une jolie chose à découvrir!

Les graphismes:
Les graphismes sont poussés bien haut pour de la NES, beaucoup de détails, des beaux backgrounds, les décors sont bien en rapport avec le style du robotmaster de chaque stage.

L’histoire:
Tout commence lorsque Mr.X propose un tournoi de robots, les robotmasters du monde entier sont venus mais seuls ont été retenu 8 robotmasters, qui viennent chacun d’un pays différents, Windman vient de Chine, Flameman vient d’Arabie Saoudite, Centaurman vient de Grèce, Tomahawkman vient des Etats-Unis, Plantman vient d’Amérique du sud, Knightman vient de Grande Bretagne, Blizzardman vient du Canada, Yamatoman vient du Japon. On se retrouve là dans un style de 8 robotmasters assez particulier.
Mais malgré toute cette ambiance compétitive où les robots étaient là juste pour se combattre et tenter d’avoir le premier prix….Mr.X les a reprogrammé pour dominer le monde. Mais Megaman se lance à l’aventure pour battre ces robotmasters et tenter de comprendre pourquoi Mr.X a provoqué le chaos!

Les musiques:
Comme dans Megaman 5, elles sont mélodiques et en rapport avec le style du rootmaster avec lequel elles vont.
Tomahawkman a un thème qui peut rappeler les indiens. Blizzardman une mélodie douce qui va bien avec son stage au thème de la glace. Plantman a un thème rythmé qui rappelle un style exotique, à vous de voir comment vous ressentez la chose!

Le gameplay:
Le gameplay de megaman 5 n’avait pas trop changé, mais là, une nouvelle forme de pouvoir fait son apparition: Les transformations avec Rush, le chien de Megaman!
Il peut se transformer en une armure de force pour détruire certains murs qui cachent des passages secrets, son poing chargé fait de gros dégâts contre les ennemis.
Il peut se transformer aussi en armure type Rushjet, pratique pour s’envoler pendant un court temps, tout en utilisant le buster de base!
Les armes sont pratiques, le tomahawk part loin, le flame blast est à courte portée mais fait beaucoup de dégâts, le Knightcrush fait des dégâts important et revient comme un boomrang etc…
On peut également réunir les lettres du mot B.E.A.T pour débloquer l’item Beat l’oiseau.
Le Chargeshot ne pourra pas continuer d’être chargé si vous êtes touchés par un ennemi.

Difficulté:
Le jeu n’est pas très difficile, comme megaman 5, le plus facile se trouve au niveau de quelques boss qui ont des techniques assez faciles à esquiver, facile à battre au chargeshot si on veut. Par contre, certains stages pourra vous mettre en difficulté si vous ne les connaissez pas très bien, comme les stages de Mr.X, ont beaucoup d’ennemis des passages plates formes dangereuse, qu’on ne trouvait quasiment pas dans megaman 5…
Les E-tanks sont de retour pour vous aider à passer certains bossent qui peuvent poser problèmes, certains bossent dans les forteresses par exemple, ont des mouvements qui vous empêchent de les atteindre, ce qui peut vous causer pas mal de problèmes, et des dégâts!
Il y aura aussi parfois des mini boss qu’il faudra éliminer, comme le singe robot géant chez Plantman ou le poulpe géant chez Centaurman.
Autant Megaman 6 a des moments ne demandant pas beaucoup de réflexes, autant par moment, il ne faudra pas se relacher car les ennemis peuvent toujours arriver pour vous poser problème sur une plate forme ou autres.

Conclusion:
Le jeu est riche, un bon contexte “around the world” où les robotmasters viennent de 8 côtés de la planète. Des musiques aux mélodies riches et variées, rythmées, faut aimer. Des graphismes très correct, deux forteresse et un level de difficulté moyen. Comme megaman 5, ce jeu peut être à proposer pour les nouveaux joueurs, car même si certaines parties peuvent être diffcile, le jeu garde un difficulté croissante: le stage de blizzardman et le boss lui même sont faciles mais dans les dernières forteresses, il faudra s’accrocher pour ne pas perdre des vies.
Bref, un très beau jeu qui vaut le détour.

Les +:
-Les belles musiques dans le style des personnages.
-Design original des robotmasters , humanoïds et charismatiques!
-Des transformations pour Megaman!
-Deux forteresses avec leurs boss à battre!
-Une petite histoire comme dans Megaman 5
-Chargeshot rééquilibré, pas trop puissant comme dans megaman 5.

Les -:
-Jeu facile mais avec quelques passages intéressants.
-Mouvements des boss prévisible et peu difficile à esquiver (sauf pour 1 ou 2).
-Devoir refaire certains niveaux juste pour récupérer des objets

Même si ce jeu n’est pas très apprécié pour sa facilité (surtout au niveau de certains stages des boss et boss eux même, comme dans megaman 5), il a tout d’un jeu riche, fun et epic! Après, au détail, on aime ou on aime pas, on ne peut pas dire que rien n’a été travaillé dans ce jeu.

Note finale: 16